Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

------------------------------

  • : Le blog de trait2union.over-blog.com
  • : Bienvenue sur le blog de Trait d'Union, association boschervillaise de parents d'élèves
  • Contact

Recherche

Archives Articles

/ / /

Compte rendu du Conseil d'école du 2 février 2013

 

Etaient présent: Hubert Saint, maire; Betty Lefrançois, adjointe; Mr Tipa, directeur; Mme Antheaume, Mme Prévost, Mme Haslehner, Madame QUESNE dden, Mme Dionisi, Mme Mesnage, Mme Dubuc, Mme Delabarre, Mr David; délégués des parents d'élèves

 

Après les salutations d'usage, Mr Tipa confirme que le présent rapport est cette fois-ci à la charge des représentants de parents d'élèves comme il a été convenu au précédent conseil d'école. Mr David et Mme Dionisi se proposent comme secrétaires. Il est confirmé que le prochain rapport sera assuré par l'équipe enseignante. Après lecture de l'ordre du jour, le conseil d'école débute.

 

Hygiène et sécurité:

Mr Tipa fait le point sur divers éléments:

-suite à l'alerte météorologique confirmée par la préfecture, les transports scolaires ont été supprimés le 18 janvier.

-Sur l'incident Lubrisol du lundi janvier, Mr Tipa fait le déroulé de la journée: il a d'abord appelé la mairie en fin de matinée qui n'avait connaissance d'aucune alerte venant de la préfecture. Les enfants ont tout de même été mis à l'abri avec très peu de jeux dehors. A 14h30, certains élèves se sont plaints de nausées et de maux de tête. Mr Tipa a alors appelé les pompiers qui ont confirmé la non nocivité du produit et expliqué que ces désagréments étaient possibles mais sans danger. Mr Tipa précise que malgré la situation, il n'y a pas eu d'affolement de la part des enfants.

-Exercice d'alerte incendie, les professeurs relatent qu'il a fallu 3 minutes à l'intégralité des élèves pour rallier le point de rendez-vous, ce qui est trop long. En cause, la pertinence de l'exercice, puisque l'alarme déclenchée n'a pas été entendue par les classes situées dans l'autre bâtiment. Chaque bâtiment possédant sa propre alarme, le maire propose aux professeurs de déclencher les 2 alarmes simultanément pour le prochain exercice. Il précise aussi qu'une alarme supplémentaire sera installée dans la cantine et qu'une réflexion est en cours pour que l'alarme confinement soit étendue

à tout le village, et non uniquement dans l'école.

-La visite médicale qui devait avoir lieu au mois de décembre pour les CE2 a été reportée et aura lieu le 4 février.

Les parents d'élèves demandent des précisions sur la procédure à appliquer en cas d'absence d'un des professeurs, en particulier après la colère de certains parents dont les enfants avaient été laissés seuls sans surveillance dans une classe lors de l'absence de Mme Antheaume. Mr Tipa explique que c'était une erreur de sa part qui ne se reproduira pas et que dorénavant, les élèves seront répartis dans les différentes classes.

Mr tipa enchaine en demandant s'il pourrait obtenir les rapports de la commission de sécurité concernant l 'école. Mr le maire accède à sa demande. La DDEN demande si elle pourrait être présente lorsque la visite a lieu. Mr le maire explique qu'il n'y voit pas d'inconvénient, mais que c'est une société extérieure qui est missionnée pour le faire, que les différents spécialistes ne viennent pas tous ensemble le même jour et qu'il n'est pas toujours au courant de leur emploi du temps à l'avance.

Le sujet se clôt sur le remplacement d'un tuyau sur enrouleur obsolète et percé, par un extincteur.

 

TRAVAUX

La question de la fin prévue des travaux d'agrandissement de la cantine est posée par le conseil à Mr le maire qui compte tenu des retards et incidents précédents préfère ne pas prendre d'engagements sur la fin de ce chantier. Il annonce que le nouveau préau sera théoriquement posé au retour des vacances de février sauf soucis climatiques de grande ampleur.

Les professeurs font part d'une odeur désagréable persistante dans les toilette de l'école et de la demande de miroirs par certaines élèves dans les toilettes des filles. La demande de miroirs est unaniment rejetée, ceux-ci risquant de se briser et de devenir dangereux, ainsi que de faire durer le temps de présence des élèves dans les toilettes.

L'équipe enseignante regrette qu'il n'y ait plus de savon sous le préau, peut-être que des serveurs amovibles pourraient y être placés, mais il faudrait les enlever tous les soirs.

La réparation des gouttières fatiguées est prévue par la mairie.

Mme Antheaume réitère sa demande de changement de mobilier afin qu'il soit plus adapté aux tailles grandissantes des nouvelles générations.

M. Tipa remercie pour le chauffage d'appoint dans son bureau, Mme Prévost pour le meuble dans sa classe et la minuterie de la lumière extérieure.

 

VIE SCOLAIRE

Mr Tipa exprime sa satisfaction de la baisse des absences d'élèves aux motifs non valables et rappelle que la demande d'autorisation écrite des parents est obligatoire. Mme Antheaume précise qu'en plus de l'autorisation écrite, le contact avec les parents de visu est apprécié.

Concernant les effectifs de l'école, il y a 2 élèves de moins depuis la rentrée: le premier a déménagé et le second a changé d'école suite à un problème qui sera évoqué plus tard explique le directeur.

L'équipe pédagogique fait ensuite le bilan des différentes actions menées ce trimestre:

Le spectacle de noël a été très apprécié par tous, le marché de noël a généré un bénéfice de 350 euros dont 100 qui seront attribués pour la classe de découverte en Dordogne. Les jouets récupérés ont été portés au CHU par 2 élèves de CM2 et l'action a été relaté dans un article du journal Canaille News du CHU.

Mme Haslehner présente le projet de création de site internet de l'école conçu et alimenté par les élèves de l'école. La question du droit à l'image est posée par les parents et plusieurs options de floutage des photos ont déjà été envisagées.

Mr Tipa continue avec la liste des actions à caractère caritatif: « pièces jaunes », banque alimentaire et la venue de la délégué régionale de l'UNICEF dans 2 classes (CE1/CE2 et CE2/CM1) sur le thème des droits de l'enfant le 5 février et de « L'eau, source de vie » le 12 mars.

 

Les élèves de Mr Tipa passeront le « permis piéton » encadrés par un gendarme. Mme Haslehner demande si les 9 élèves de CE2 de sa classe pourraient être inclus dans le processus. Ainsi, tout le niveau CE2 de l'école passerait le « permis » et l'expérience pourrait être reconduite les années suivantes sans que des élèves soient oubliés. La proposition est acceptée par l'ensemble des professeurs.

 

Le jumelage avec une classe anglaise venant le 17 mai est évoquée. Le manque de profondeur de l'opération est regretté par les enseignants; le contact sera très succinct, les anglais allant visiter pendant que les français seront en classe. Par contre la correspondance écrite est plus intéressante.

 

Le 16 mai, les chorales de l'école participeront aux rencontres chantantes à L'ECFM de Canteleu qui rassemble les chorales des écoles alentour.

 

La visite du collège de Canteleu par les CM2 aura lieu le 14/02 de 9h00 à 15h30.

 

Mme Antheaume présente ensuite le projet de voyage en Dordogne et Mr Tipa fournit un budget de l'opération. (voir en annexe) . Un des accompagnateurs prévus à l'origine n'est plus disponible et a été remplacé. Les parents d'élèves posent la question de la participation des 9 élèves de CE2 oubliés dans la classe de CE1/CE2 de Mme Haslehner tel que cela avait été plusieurs fois évoqué par les parents depuis la rentrée. Mr Tipa répond que tout compte fait, rien n'a été envisagé pour ces élèves mais qu'ils partiront l'année prochaine avec les autres. Ils participeront aussi avec la classe de CP de Mme Prévot à une sortie le lundi 4 mars au musée de l'éducation et au musée des beaux-arts de Rouen, et à une journée à la cité de la mer à Dieppe le 7 mai. Mr David signale que les CE2 ont déjà fait la sortie aux 2 musées en grande section maternelle, il lui est répondu que les animations seront différentes. Mme Delabarre demande à ce que les directrices de la garderie soient prévenues suffisament en amont lors des sorties quand il y a changement d'horaire et de façon formelle.

 

La classe de Mme Antheaume participera à une animation de la CREA sur la déchetterie au mois de mars.

 

Les parents d'élèves posent la question du choix de la date pour la kermesse cette année et de l'éventuelle participation des enseignants. Mme Antheaume est d'accord pour préparer la dictée avec sa classe (même si elle n'est pas certaine d'être présente le jour dit pour la lire).

Les enseignants proposeront le spectacle aux parents le vendredi soir de 17 à 18h et prendront en charge le pot d'accueil. Le thème choisi est l'armada, la mer. Les parents d'élèves expriment leur inquiétude sur la difficulté à mobiliser les parents sur le vendredi et le samedi. Mme Antheaume propose qu'on fasse évoluer la kermesse du samedi au vendredi soir. Les parents d'élèves expliquent qu'il leur paraît impossible de préparer la kermesse le vendredi après midi sur leur temps de travail et qu'une majorité d'entre eux ne seront pas rentrés à 17h. De plus, même si administrativement, l'école maternelle et l'école primaire sont deux entités distinctes, cela ne l'est pas dans l'esprit des parents qui ont souvent des enfants dans les deux structures, or, le spectacle des maternelles aura lieu le samedi matin au moment où les petits auront le plus de ressources. Les bénéfices de la Kermesse étant souvent généré par les parents accompagnant leurs enfants du spectacle du matin jusqu'à la fin de l'après midi en ayant pris le repas sur place, les représentants des parents d'élèves craignent, que cette dynamique ne soit brisée avec le spectacle du vendredi soir et au final, un manque à gagner pour la coopérative. Le week end du 28-29 juin est tout de même réservé et les parents d'élèves laissent le soin aux enseignants de réfléchir à la question.

Sur le thème de l'Armada, les délégués de parents demandent si l'école s'est inscrite aux diverses animations proposées pour les scolaires dans le cadre de cette manifestation. Les enseignants répondent par la négative mais ont prévu un pique-nique en bord de Seine le 6 juin pour observer l'arrivée des bateaux.

 

Aide personnalisée: Les enseignants proposent une nouvelle gestion de l'aide personnalisée après les vacances de février en essayant de regrouper les enfants par types de difficultés et non plus par classes.

Mme Delabarre en profite pour demander comment s'organise le décloisonnement en histoire-géo. Une heure par semaine, le découpage a lieu de la manière suivante: les CE2 sont tous chez Mme Haslehner, les CM1 tous chez Mr Tipa et les CE1 sont répartis en petits groupes de même taille dans chacune des 4 classes.

Mme Dionisi demande s'il ne serait pas possible d'avoir l'information des compositions de classes non plus la veille de la rentrée de septembre, mais en fin d'année scolaire. Les enseignants répondent que ce n'est pas possible, mais qu'il est possible de les rencontrer en amont et qu'il faut leur faire confiance quand à la réalisation de groupes homogènes. Mme Antheaume précise qu'aucune école publique ne fonctionne différemment et que la loi leur oblige l'affichage de la répartition à la pré-rentrée de septembre.

Le maire signale que la subvention de fonctionnement accordée par la mairie sera dorénavant versée fin aout afin d'être en concordance avec l'année scolaire et non plus l'année civile.

La question de la réforme des rythmes scolaires est ensuite abordée et le maire précise que la mise en application d'un quelconque dispositif ne sera pas possible pour la rentrée 2013, les informations parvenues actuellement n'étant pas assez claires. Le report sera donc demandé pour la rentrée 2014.

S'ensuit une longue conversation concernant la réforme entre l'intégralité des personnes présentes et il en découle la mise en place d'une réunion de réflexion sur les modalités d'applications de celle-ci fixée le 11 février 2013 à la mairie en présence des acteurs culturels et d'encadrement concernés (garderie, accueil periscolaire, associations d'enseignement artistique etc).

La réunion se clot sur une présomption de harcèlement au sein de la classe de CM2 suite au départ d'une des élèves de la classe. L'évènement ayant l'air de se reproduire, le directeur après un bref rappel des faits, explique qu'il a décidé de convoquer tous les parents et les enfants concernés afin de clarifier la situation.

Fin de la séance

 

ANNEXE:

Classes transplantées CE2/CM1 et CM/CM2 du 17 au 23 mars 2013 à Vayrac

 

Budget prévisionnel

DEPENSES

séjour pour 51 enfants-------------------13 260€

+6 accompagnateurs (2 gratuits)

4 X 153 ----------------------------------    612 €

Transport aller/retour ------------------   4 434€

Transport sur place --------------------      900€

TOTAL-----------------------------------  19 206 €

RECETTES

participation de la municipalité ------- 810 €

subvention 2012 versée coopé

Kermesse/association parents -------- 500 €

marché de noël ------------------------ 100 €

Conseil général ------------------------ 586,5 €

51X2,3X5

participation de familles -------------- 4 080€

51X80

participation coopérativescolaire------   13 129,5 €

TOTAL ----------------------------------   19 206 €

 

Partager cette page

Repost 0
Published by